"Le Monde est un livre et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page." Saint Augustin.

lundi 30 mars 2009

Chroniques de là-bas












Amen!


La religion ne m'inspire generalement que depit. Un reste de tradition anticlericale francaise sans doute. Dans mes mauvais jours, les cures sont des violeurs d'enfants et les musulmans des caillasseurs de femmes adulteres. Dans les bons, l'intelligence marketing des uns et des autres m'impressionne. Franchement, le coup du signe de croix, chapeau! Mais bon, le Tout-Puissant inspire plein de monde, y compris des gens bien et des gens que j'aime alors un effort!


En plus, un dimanche matin a New York, le touriste de base file au nord de Manhattan pour ecouter un gospel. En bon touriste de base, je m'asseois au dernier de l'Eglise baptiste Salem United au croisement de la 129e rue et du boulevard Adam Clayton Powell Jr. Tres vite, je comprends que je peux aussi m'asseoir sur la version live de Sister Act que j'etais venu chercher. Pas de belles robes violettes, pas de grosses echarpes jaunes, pas de voix a reressusciter Jesus. Pire, une pianiste joue avec gravite une version instrumentale de... My heart will go on, juste avant que des gamins chantent n'importe comment Il tient le monde. Mon Dieu, quel ennui...Le pasteur invite ensuite toute l'audience a se saluer. Vas-y que vla le balai des vieilles dames a chapeaux, des petites filles a couettes et de touristes a cameras. Des sourires, des poignees de main et de la fraternite de partout. Je ne comprends pas comment le peuple afro-americain, qui a tant souffert de l'esclavage, peut temoigner autant de ferveur a une religion, qui a tant cautionne l'esclavage. Ca deborde d'amour niais. Mais bon, l'amour niais n'a jamais fait de mal a personne alors un effort!


Arrive le moment redoute du prechi-precha. Le reverend Richard Hayes s'installe derriere le micro et lit un passage du chapitre Daniel dans l'Ancien Testament. Une histoire de jeunes Hebreux rebaptises de force par les Babyloniens. Je ne vois pas trop ou il veut en venir. Il se met alors a lier le sort de ces jeunes Hebreux a celui de ces jeunes Noirs traites de gangsters ou de racailles. Un nom, c'est une identite. "Alors jeunes gens, n'acceptez que deux noms: celui que votre mere vous a donne ou celui de fils de Dieu". Le message de Dieu au service de la sociologie. La conscience de soi a travers celle de Jesus. Je trouve ca un peu gros. Mais bon, je suis a Harlem, dans une communaute oubliee par le reve americain alors un effort!


Et chaque phrase est repetee avec un peu plus de force. Et chaque idee est scandee avec un peu plus de vehemence. Je salue la logique implacable. Et j'admire la rhetorique de repetition. Et quelque chose se passe. Les vieilles dames a chapeaux, les petites filles a couettes et les touristes a cameras s'emballent. Les mains se rapprochent. Pour applaudir, pas pour prier. Halleluja! Amen! J'ai deja vu ca tellement de fois a la tele... Mais bon, en vrai, c'est irresistible alors un effort!


Desole pour la pietre qualite des photos mais elles sont prises au portable, mon appareil souffrant d'un mal encore non-identifie.

6 commentaires:

Julien a dit…

Ton APN souffre de pialaïte.

C'est un phénomène assez répandu qui veut que tout appareil technologique passant entre tes mains se met instantanément à ne plus fonctionner.

Anonyme a dit…

Eh bien, eh bien Julien, on ne moque pas.Mais,c'est un peu la famille.
Les ingénieurs n'ont pas été assez brillants pour parer à ce genre de mésaventures. Il faut penser aux handicapés de la technologie.

Sans rancune. Bisous

MAM77

Babs a dit…

Un effort!!! jajaja!
Formidable, comme d'hab!

gerard a dit…

Ne l'écoutes pas...rien qu'à te lire on vit la scène ! Les photos, c'est du plus !
continues bien
Bisous
Mamdejul21

Zombie a dit…

C'est bien d'avoir déjà pu prendre des photos dans une église. Généralement, c'est prohibé. Signé : quelqu'un qui préfère le Révérend Marilyn Manson au Révérend Richard Hayes (même s'il ne m'a rien fait).

Loïc a dit…

Hi hi.