"Le Monde est un livre et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page." Saint Augustin.

vendredi 19 septembre 2008

Aux chiottes Windhoek

Windhoek (Namibie), 19 septembre - J'ai le coeur gros. J'ai quitte le groupe et surtout Alex et Emmelie a Swakopmund. Apres une grosse soiree lundi (le chauffeur Guillaume m'a appris de nouveaux moves genre le shopping, le golf ou encore la tondeuse a gazon), on a passe un mardi deprimant. On savait que c'etait notre dernier jour. Le seul bon moment a ete le match Marseille-Liverpool qu'Alex et Em' ont regarde a mes cotes pour me soutenir. Elles m'ont offert un au revoir emouvant mercredi midi en me saluant longuement alors que je m'eloignais au soleil couchant. J'ai beau penser que le sexe feminin se compose essentiellement de grognasses et de morues (speciale dedicace a mon soc' Rodolphe), il y a en a toujours quelques-unes pour me mettre le doute. Il est prevu qu'on se revoit mais vous savez ce que c'est ce genre de rencontres quand on voyage. Intense dans l'instant mais...
Bonne surprise. Le bus Swakopmund-Windhoek etait hyper-confortable. Il y a meme eu un film, "Mercy Streets". Dommage que ces cons l'aient coupe avant la fin. Windhoek, c'est nul. A commencer par mon auberge, chaudement recommandee par le Lonely Planet. Staff froid, ambiance moyenne (pas etonnant avec tous ces Allemands qui, d'aucuns diront, s'y connaissent en invasion), la queue pour dejeuner, la queue pour Internet...Jeudi, je me suis reveille tot. C'est un probleme vu qu'il n'y a rien a faire. Apres avoir jete un oeil aux 2 batiments historiques et demi, j'ai fait un stop au centre franco-namibien histoire de lire l'emouvant article sur les MTP (groupe de supporters marseillais) dans l'Equipe Mag'.
Speciale dedicace a Nico
Alors que je m'inquietais du reste de ma journee, j'ai eu la chance de tomber sur le festival d'arts et culture de la ville. Une tente installee sur un parking, un maitre de ceremonie a la maitrise aleatoire de l'anglais, une organisation limite, ca fait peur. J'avais prevu de rester 15 minutes; le truc m'a scotche pendant 3 heures. Genial. Tenues traditionnelles, danses, chants, musiques. J'ai eu le droit a une version d'anthologie de "O when the saints go marchin' in" au jumbe. Moi qui planterais bien un couteau dans la gorge de ces abrutis aux cheveux sales a Bastille, ben la, j'etais sous le charme.

J'ai aussi connu ma premiere tentative de vol. Un mec qui me raconte sa vie en me collant. Je me retourne et vois qu'il est en train d'ouvrir mon sac en meme temps. Il est parti quand il s'est rendu compte que je m'en etais rendu compte. Juste avant, j'avais fait un saut dans le seul cinema de la ville. 2,50 euros l'entree pour voir une copie abimee de "Wanted". J'ai fini ma journee par un footing dans un quartier residentiel et j'ai profite de ma soiree pour finir le surcote "La Route" de Cormac MacCarthy. Une histoire de survie qui donnera je pense un excellent film avec Viggo Mortensen dans quelques mois. Comme ca, je pourrais dire, "ouais ouais, j'ai prefere le film".
Ma navette pour l'aeroport arrive bientot. J'ai une heure environ pour sortir de l'avion, passer a la douane, recuperer mon sac et m'enregistrer a Jo'Burg (on dit comme ca ici) pour le 2e vol de la journee destination Harare. Le retard n'est pas une option pour paraphraser Eminem.
Je vois aussi que le monde de la finance s'ecroule chaque jour un peu plus. Dans quelques mois, on en sera tous a bouffer des cailloux. J'ai bien fait de voyager maintenant.

6 commentaires:

jeunesdemocrates a dit…

C'est qui les nanas dont tu parles ?
JP

Ro!! a dit…

Tu me fais un peu passer pour un myso là.
Alors que moi j suis l ami des femmes...

ELISE a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
ELISE a dit…

Des cailloux c est bien ça...ou, si les esprits continuent à s'échauffer ,le pissenlit par la racine!!!
Le bonjour à BOB,

Zombie a dit…

Très belle photo. On sent l'influence "Thelma et Louise".

Baygon Jaune a dit…

MTP : Marseille Trop Puissant (avec l'accent....) C'est presque trop pour moi qui suis marseillais.