"Le Monde est un livre et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page." Saint Augustin.

jeudi 18 septembre 2008

Pekin - Xi'an

Ce trajet merite un article a lui tout seul...

Hier aprem, nous quittons notre auberge pour nous rendre a Xi'an, haut lieu historiquement interessant de la Chine, tant il est vrai que cette ville etait la capitale de l'Empire chinois bien avant Pekin.
C'est notamment ici (et a vrai dire surtout pour ca que je souhaitais y aller) qu'a ete retrouvee une armee complete de 6000 guerriers en terre cuite servant a garder la tombe de l'Empereur Qin. Concernant ce point, on y va demain donc j'y reviendrai dans le detail dans le prochain article.
Petit point culture, Qin se dit "Tchin" en chinois et c'est bien lui qui a donne le nom de Chine a son pays.
Allez, autre point culture, Xi'an est la derniere etape de la route de la soie et c'est pour cela qu'on y trouve une population et une architecture arabe comme la Grande Mosquee (qu'on fera aussi). C'est marrant, je boucle ainsi avec mon autre gros projet de faire la route de la soie un jour.

Bref, revenons a comment se rendre a Xi'an. Xi'an, petite bourgade chinoise de 3 millions d'habitants, est a 1500km de Pekin. Il y a justement un train qui y va donc direction la gare (qui ne deconne pas, elle, la gare...).






Photobucket


La encore, il y a des controles aux rayons X. Je flippe de devoir abandonner mes 2 couteaux mais bizarrement je ne suis pas detecte (qui a parle de made in china ?).

Le train dure 12h mais heureusement il est en mode couchettes, donc ca devrait aller. En plus ca fait economiser une nuit d'auberge. Pratique, hein ?
Oui, sauf qu'il n'y a plus de couchette disponible.
Bah oui, 1 milliard de chinois, faut bien que ca voyage aussi.

Tant pis, on va faire les warriors, on ne decale pas notre depart, on choisit les places assises.
Grosse erreur...

Je commence fortement a angoisser. Deja que durant les 4h de train entre Geneve et Paris, je reflechis au bout de 2h a comment me pendre avec mes ecouteurs de mp3 pour abreger mes souffrances, la, ca va vraiment etre dur.

La salle d'attente de notre train confirme que nous etions bien optimistes de penser trouver des couchettes le jour meme...

Photobucket


On rentre dans le wagon et je comprend tout de suite que ca va etre l'enfer.
75 chinois les uns sur les autres, dans une chaleur de fou et nous au beau milieu de tout ca, devisages comme des extra terrestres.

La banquette, dure, n'est pas inclinable et on se la partage a 3.
Ca va etre le moment de se faire de nouveaux amis...

Depart 21h36, arrivee prevue a 9h45. C'est parti...

Jusqu'a 2h du matin, je me tourne dans tous les sens, j'essaie toutes les positions imaginables, j'invente meme des techniques inedites de yoga.

Bon je me marre qd meme a regarder mes voisins se galerer eux aussi (ah oui, il y a de la lumiere dans le wagon car evidemment la sncf chinoise ne pense pas a eteindre pendant la nuit, ce qui n'aide evidemment pas a trouver un semblant de sommeil...)


Photobucket




Photobucket

Ma voisine d'en face me aussi beaucoup rire a chaque fois qu'elle releve de son bras sa tete fracassee.

J'etudie toutes les possibilites. J'en arrive a la conclusion irrefutable et sans appel : l'etre humain ne peut pas dormir assis.
Du coup, je reflechis serieusement a virer des bagages et a monter dans le porte-bagages suspendu pour pouvoir m'allonger.

Puis l'idee de genie me traverse : je decide de m'allonger par terre sous les sieges. Franchement, c'est con mais j'en pouvais plus.
Cette idee plait tout de suite a mon nouveau pote chinois. Il me propose un peu de son journal comme drap du dessous, proposition que je decline polimment, et nous voila enfin, tous les deux, unis dans le bonheur...


Photobucket





Photobucket




Mon compagnon de galere ameliorera meme la technique en utilisant une bouteille d'eau comme oreiller.
Super confortable, j'ai evidemment adopte.

Ouai enfin, j'ai pu pioncer que deux heures. La fin de trajet a ete infernale.
Meme si je dois rester un mois a Xi'an, je ne refais plus ce trajet en place assise, c'est mort.

Bref, on finit par arriver a la gare (avec une heure d'avance, d'ailleurs. Heureusement que nos voisins nous ont dit qu'on etait arrive sinon a l'heure actuelle, je serais en route pour Lhassa...).

On se fait catcher a l'arrivee par une hobbite chinoise qui nous rabat vers son auberge. Ca tombe bien, c'etait celle qu'on avait choisi sur le LP. C'est petit, mais ca court vite les hobbites chinois...

Notre piole est juste mitoyenne de celle qu'ils sont en train de monter donc on arrive au milieu des perceuses, scies et marteaux dans les oreilles. Sympa. Mais m'en fout, suis trop creve.
Je fonce prendre une douche, je balance a laver mes fringues et je m'endors comme une masse.

Je voulais du roots pour m'aguerrir. La, c'est bon, je rentre en plein dedans.

4 commentaires:

Ramon a dit…

Purée, ici à Rolex on passe bien 9 h assis à ... zzzzzz.....zzzzzzz

Fabrice a dit…

excellent cet article, on s'y croirait. Bravo pour votre blog, à chaque article on attend le suivant ...

Baygon Jaune a dit…

Salut voyageur ! je vois que ton trip se passe bien. belles aventures que voila !

@++

Julien a dit…

Merci a tous, c'est gentil ! :)