"Le Monde est un livre et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page." Saint Augustin.

dimanche 12 mai 2013

Pétrifiante Petra

Lorsqu'en été 1812, Cheik Ibrahim ibn Abdullah - de son vrai nom Jean Louis Burckhardt, un explorateur Suisse déguisé en Arabe, fait route sous bonne escorte sous le prétexte d'aller sacrifier un veau à Aaron, le frère de Moïse enterré non loin du village de Wadi Mussa, il sait bien que les rumeurs comme quoi une cité de pierre oubliée depuis des siècles et gardée secrète par les Bédouins se cachent non loin de là sont réelles. 

Comme René Caillé une dizaine d'années plus tard qui découvrit Tombouctou, lui aussi déguisé en Arabe, il sait que quoi qu'il arrive, il ne devra trahir aucun émerveillement pour ne pas dévoiler sa couverture.

Aussi, quand il emprunte le Siq, ce long couloir rocheux étroit coincé entre deux falaises sur plus d'un kilomètre, seul point d'accès de la cité, 

 photo P1030833_zps0db7bfcc.jpg


il ne s'imagine pas la tête que feront les touristes du futur quand il reverront la même chose que lui.

 photo P1030583_zps3a870230.jpg


Lui devra se contenter de tout retenir dans sa tête avant de pouvoir en faire des croquis plus tard et les envoyer en Europe, d'où des expéditions de découvertes seront lancées.

 photo P1030838_zps94ea0f11.jpg


Construite par les Nabatéens, un peuple nomade arabe qui se sédentarisa dans la région, en -500 avant JC, Petra se trouve au carrefour des caravanes du désert qui transportent l'encens, la soie ou les épices en provenance d'Inde, d'Afrique ou d'Arabie.

 photo P1030664_zps42d8c294.jpg


Très rapidement sa situation dissimulée dans les montagnes, facile à défendre et approvisionnée en eau en fait un lieu idéal pour prospérer. Les Nabatéens y établissent une cité commerciale dont les taxes prélevées et les  échanges enrichissent considérablement la ville. On estime qu'à son apogée, la cité de Petra aurait abrité plus de 30000 personnes.

Les montagnes alentours sont creusées, taillées, sculptées non pour y habiter (les populations vivent principalement dans des tentes) mais pour y faire des tombeaux.

 photo P1030655_zps74a7ec3a.jpg

L'art Nabatéen atteint son apogée entre -100 et 50, notamment par la construction du magistral Deir, un tombeau en hommage au roi Obodas Ier stratège militaire déifié, bâtiment de 45m de haut et de large, taillé dans la roche d'un plateau accessible après 2h de marche dans la montagne sèche et rocheuse, sur des chemins bordés de lauriers.

 photo P1030728_zps7a6f2cb6.jpg


 photo P1030800_zps12f8c8a6.jpg

 photo P1030686_zps15a467ec.jpg


 photo P1030776_zps409f2aee.jpg


 photo P1030777_zps1b4af9b6.jpg


 photo P1030757_zpsfc578452.jpg


Le bâtiment sera recyclé en église par les Chrétiens quelques siècles plus tard, d'où son nom actuel de Monastère.

Tout autant que la grandeur du bâtiment, sa construction taillée dans la montagne, c'est sa situation sur un haut plateau, accessible au terme d'une randonnée épuisante (800 marches sont à monter sur le chemin) qui font de ce Monastère un lieu unique.

 photo P1030688_zps7920ff86.jpg


Mais le plus connu de tous les bâtiments présents à Petra est indéniablement le Khazneh, ou Trésor, celui que l'on voit immédiatement en sortant du Siq et qui vous prend de volée au moment où vous vous y attendez le moins.

 photo P1030977_zpsb415bd4f.jpg


 photo P1030846_zps6986a113.jpg

 photo P1030960_zps50387e4c.jpg


 photo P1030647_zps347f08da.jpg

 photo P1030646_zps02b21739.jpg


 photo 2013-05-11214515_zps09c0d5b0.jpg


Le bâtiment est connu du grand public pour avoir été le décor de fin du film Indiana Jones et la dernière Croisade


Taillé dans le gré et haut de 40m, il etait également un tombeau, celui du roi Aretas IV mort en l'an 40.

 photo P1030651_zps8776ca34.jpg

 photo P1030972_zps96e9ceac.jpg

Une randonnée est possible pour monter sur la falaise le surplombant et bénéficier ainsi d'une vue plongeante du bâtiment.

 photo P1030910_zpscef2a30d.jpg

 photo P1030884_zpse5bd9d10.jpg

Mais les Nabatéens ne s'arrèterent pas là puisque d'autres tombeaux sculptent ainsi la montagne environnante.

 photo P1030711_zps0663b129.jpg


 photo P1030859_zps0170e60b.jpg

Et même un amphithéâtre qui creuse littéralement la montagne et que les Romains, quand ils conquèreront le site en l'an 100, agrandiront pour le faire passer à 8500 places de capacité.

 photo P1030871_zps11d0bf45.jpg

Séduits par le site, ils ajouteront également une avenue à colonnades

 photo P1030714_zpscc4815b0.jpg
et le Préfet romain de la région, Sextus Florentinus, se fera même construire un tombeau sur place.

Peu de temps après l'installation des Romains dans la cité, des tremblements de terre destructeurs répétés et la modification des routes commerciales notamment par les mers auront raison de la cité qui se dépleupera rapidement pour tomber complètement dans l'oubli pendant un millénaire.

Avant que Jean Louis Burckhardt ne la redécouvre enfin et permette ainsi des années plus tard aux touristes du monde entier de s'émerveiller eux aussi...

 photo P1030701_zps323c6411.jpg


3 commentaires:

Loïc a dit…

Ben purée.

Anonyme a dit…

La grande classe ce petit résumé!!
Mick

Anonyme a dit…

Bravo