"Le Monde est un livre et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page." Saint Augustin.

dimanche 12 octobre 2008

In the Jungle...

"Pour survivre a la guerre, il faut devenir la guerre." John Rambo.


Pour survivre a la jungle, il faut devenir la jungle." Moi.
Nous voila donc de retour apres 5 jours de trek dans la jungle Thailandaise.

La jungle, c'est hostile.
La jungle, c'est pas ton amie.
La jungle, c'est l'enfer.

Bon ok, j'exagere un peu mais on en a chie. Vraiment. A tel point que pour ma part au milieu du 2eme jour, je piquais ma crise a insulter tous les bambous et les lieres de la foret qui me faisaient tomber, filant des coups de pied dans tous les sens et battant des bras pour tuer tous les moustiques que je pouvais.
Sur les 4 jours, deux furent occupes principalement par 5 heures de marche. Et 5 heures de marche dans la jungle, c'est pas 5 heures de marche dans la foret de Fontainebleau.

Marcher, se baisser, grimper, chasser les moustiques, se relever, se faire ecorcher par les arbres, s'accroupir, chasser les moucherons, glisser, se relever, re-glisser, escalader, s'enliser dans la boue (dans "fin de saison des pluies", il y a le mot pluie, et qui dit pluie dans la terre, dit boue), se faire bruler par des plantes a la con, franchir des torrents, se faire devorer le corps par tous les trucs volant qui piquent, fut notre quotidien et franchement, c'est marrant 5mn, mais ca devient vite epuisant.
Sans parler de la chaleur omnipresente et du rythme de la "balade", car notre guide, tout petit et chausse de tongs (?) qu'il etait, filait comme le vent.
Du coup, tres rapidement, on etait devenu des tas de boue ruisselant de sueur.


Le guide avait une machette et ouvrait parfois le chemin a grand coup de coupe dans les arbres, preuve qu'on ne suivait pas un itineraire touristique, balise a tout va.

Le midi, on pique-niquait sur place les mysterieux emballages qu'il nous delivrait le matin



Du pain elfique...

et qui s'averait surtout etre chaque jour de delicieuses surprises :


Je suis sur que vous avez remarque les baguettes en bambous sculptees sur place par notre guide
Et pour l'apero, y'avait meme des curly...

Heureusement, quelques trucs sympas venaient ponctuer le trek.


D'abord, une balade a dos d'elephant (C'est beaucoup mieux qu'un 4x4, un elephant, sachez le)



Tu n'avances pas du tout, Cannabis !





Hannibal, franchissant les Alpes.



(Je passe la parole a Loic pour poursuivre le recit.)





Avant toute chose, je tiens a rassurer mon papa et ma maman. Ma tendinite, contractee lors du marathon de Paris (que j'ai termine!), est de l'histoire ancienne. Pas la moindre douleur malgre les difficultes du parcours evoque par Julien. Difficultes qui ne m'ont pas empeche de prendre un pied monstrueux lors de cette "classe verte".

Comme le disait mon camarade, quelques distractions sympas venaient ponctuer notre marche.

Comme nager dans une cascade par exemple.





Etape salutaire car je confesse non sans une pointe de fierte n'avoir jamais autant pue de ma vie (porter deux jours le meme T-shirt n'etait pas une bonne idee).


Nous avons egalement fait un detour par une caverne infestee de chauve-souris ou nous avons egalement croise un serpent. Les serpents aiment les chauve-souris. En dehors du noir total et de l'odeur, ce fut une experience interessante.



Robin, a la Batcave !

Une deception toutefois: le rafting. Les rapides n'auraient pas effraye ma petite soeur si j'en avais eu une. J'ai fait beaucoup beaucoup mieux en France. Du coup, pas de photo. Na.

Comme on marchait au plus 5 heures et que jusqu'a preuve du contraire, une journee en contient 24, il fallait trouver autre chose pour s'occuper. On a donc fait un peu d'ethonologie. Chaque nuit, nous dormions dans un village perdu au fin fond de la foret tropicale (que les Anglais appellent avec leur pragmatisme si appreciable rainforest).




Ainsi, nous avons decouvert des gens formidables, qui n'ont rien, mais vous offrent tout, a commencer par un sourire.


Degageant une sympathie naturelle, nous avons vite ete adoptes par la jeunesse locale qui a su reconnaitre en nous de veritables modeles.









































Pour nous remercier d'avoir honore leur village de notre presence quasi-divine, des enfants nous ont meme offert un spectacle de fin d'annee scolaire, des le debut de l'annee scolaire.



Dommage pour eux, les enfants nous emeuvent autant que des mignons petits chiots.
Soit pas du tout.



Malgre des nuits horribles dans des huttes en bambous, la faute aux coqs, aux chiens et surtout aux matelas en ciment, nous avions chaque matin le plaisir d'un panorama unique.


De quoi faire oublier la gueule des sanitaires. Perso, j'y enverrais volontiers les aficionados du roots dans ces sanitaires...

9 commentaires:

Bertrand a dit…

Bon courage à Hannibal et à son jeune Padawan. Profitez en, ici c'est la CRISE... on est tous ruinés...

Bertrand (from France)

PS : Rdv à la Batcave !

Bertrand a dit…

Bon courage à Hannibal et à son jeune Padawan. Profitez en, ici c'est la CRISE... on est tous ruinés...

Bertrand (from France)

PS : Rdv à la Batcave !

Flash a dit…

Et nous pendant ce temps la, on est dans le brouillard (et oui Julien, cette superbe période a commencé pour nous) et dans la crise !

Rien à voir avec votre épopée qui semble si ... MERVEILLEUSE ! On est toujours à l'affut d'un nouveau post pour suivre votre aventure.

Good luck Rambo !

Dominique a dit…

Salut,

Lequel de vous deux a reprit des Curlies ?

Dom from Mars...

Mx a dit…

Terrible le pain Elfique et les Curlies... MDR...
Profitez !! ici, c'est la récession... c'est la première fois que l'on voit autant de Rolex dans les PA de Fam... et brader... 1k, 1k500 les GMT et personne qui a du cash pour les acheter...

Julien a dit…

Non, tu me mens MX, tu me dis ca pour que je rentre a bride abatue ?? 1k5 les GMT ??
Prend moi en une brouette.

Ah non, on me rappelle que je suis moi aussi en train de perdre toutes mes economies placees en bourse en ce moment.... :-(

Ro a dit…

Un peu de "paradise lost", un peu du "temple maudit" et un peu de "John Rambo" et de Batman...
Il ne manquerait plus qu un slasher qui se balade dans le coin et ca serait parfait...

Maxime a dit…

Certaines photos ne peuvent que me ravir ;)
Et toi keys qui voulait faire un stage commando, tu as été en partie servi dans cette aventure à travers la jungle.
Et alors je comprends pas c'est quoi la différence entre ces toilettes et celles du japon ?

Zombie a dit…

Terrible cette randonnée dans la jungle. Le coup des Curly et du sourire de la petite fille, très drôle.