"Le Monde est un livre et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page." Saint Augustin.

mardi 10 mars 2009

Ne dites pas a ma mere que...

...je me suis fait agresser.
Au couteau, à Quito.

Mais bon, a quelques heures de m'envoler pour la ville la plus geniale du monde rendue sure par la tolerance zero, je peux en parler sans crainte de lui gacher ses nuits.

On nous avait prevenu pourtant. Ce coin est dangereux. Par acquis de conscience, je raccompagne Claire, ma pote anglaise, a son auberge. Un type s'approche et me demande de l'argent. Un franc etant un franc, je l'econduis. Monsieur insiste. C'est la que j'aurais du me douter de quelque chose. La boulette quoi. La faute bete. Parce que l'autre gars que je vois du coin de l'oeil arriver en courant, ca parait bizarre aussi. Et puis, ce couteau de la taille d'une epee, ca calme. Surtout qu'un 3e larron se joint a la fete pour me plaquer contre un grillage et me secouer. Tout ce que je peux faire, c'est regarder Claire se jeter heroiquement sur le mec au couteau (faut dire qu'elle est tankee comme un bonhomme) et lui filer 10 dollars. Les trois s'enfuient a toute allure. La police fait son entree - en courant aussi - 45 secondes plus tard.
Bref qu'on se le dise, malgre ma barbe, mon physique avantageux et mon charisme naturel, je suis dans l'incapacite totale de defendre mon prochain. Et moi-meme. Ce qui me preoccupe nettement plus.


Tout ca pour dire que la securite a constitue un probleme majeur au cours de ces 3 mois. Mais un element mineur au regard des experiences de ouf vecues sur ce continent fantastique. D'autant plus que mon niveau d'espagnol a atteint un stade inedit.


Ce sejour sud-americain s'est donc termine par un diner a Buenos Aires - une ville magique qui donne envie d'aimer l'Argentine - avec Daniel et Gustavo- deux freres portenos qui donnent envie d'aimer les Argentin(e)s - et avec deux regets: l'Amazonie et l'Antartique.
Enfin, pas tant que ca. Ca fait deux excellentes raisons de revenir.

11 commentaires:

Julien a dit…

J'en connais une qui va kiffer cet article...N'est ce pas Mme Pialat ? :-)


En tout cas, avec les 28 kilos (et les épaules) que tu auras perdu pendant ce tour du monde, tu peux effectivement définitivement oublier ton physique pour dissuader d'éventuels agresseurs.

Reste toujours le tatouage maori sur le visage...

Anonyme a dit…

Eh, oui,Julien, ce qui je crains chaque jour et dans certains pays est arrivé.
Et les cours de karaté pris pendant plus de 10 ans ne sont plus qu'un souvenir, voire un oubli total.
Dix mille fois prudence mon fils, j'aimerai te récupérer, changé peut-être, mais entier .
Affectueusement. MAM77

Julien a dit…

A sa décharge, ça se saurait si le karaté servait à se défendre contre une menace au couteau...

Anonyme a dit…

Bon, moi j'ai pas oublié qu'il y a une paye je t'ai promis un café. Et à l'hosto il est dégueu le café, alors fais un effort, on va le boire ailleurs, bordel!
des bises
Sylvain M.

gerard a dit…

Mon pauvre Loïc, tu as dû avoir la peur de ta vie. Ce sont les risques du voyage mais on préfèrerait que ça n'arrive pas ! l'essentiel est que tu t'en sois bien sorti. Sois vigilant, ne baisses pas la garde ! (facile à dire).
On pense très fort à toi et à ta maman qui a dû se faire une belle frayeur !
Bisous à tous
Mam21

Aurélien a dit…

Plus de peur que de mal, c'est le principal. Content de te savoir sauf. Genre de rencontres vraiment tres betes qui peuvent arreter un TdM si bien demarré. Le 77 est plus sur.

Meme avis que Julien: mets-toi au Krav et deviens une human weapon.

Plus que jamais, take care.
Aurélien

GAB a dit…

Mais qu'est ce qui t'es passé par la tête de raconter un truc pareil sur un blog ou ta mère peut le lire ?

lilou a dit…

Dans les 10 commandements du voyageur il est écrit "tu n inquiéteras point ta maman ".C est un commandement fondamental à la survie de nos mamans inquiètes, tu aurais dût le savoir ! profites bien de la ville qui ne dors jamais ...

Julien a dit…

On n'a déjà pas raconté comment on s'est échappé suite à notre kidnapping à Lima, ni comment on a miraculeusement survécu à notre crash aérien en Bolivie, fallait bien partager au moins quelque chose...

Anonyme a dit…

C'est très bien Julien d'en rajouter une couche!!!!
C'est toi, maintenant,qui vas en faire les frais avec ta maman. Chacun son tour!!!

Bisous à toi

MAM77

Anonyme a dit…

Alors indiana jones, un cure dent et c'est la panique!!! bon pour cette fois je dis rien mais la prochaine fois tu leur casses la gueule !!! Bon maintenant fais attention à toi et reviens nous intact

jeffsp 77