"Le Monde est un livre et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page." Saint Augustin.

lundi 9 mars 2009

Ouvre les yeux



Vue aerienne. Un type nage dans une riviere comme dans la pub de Manaudou avant les J.O de Pekin. Ce type, c'est Michael Phelps, 10000 medailles olympiques au compteur et 5 minutes plus tard, je parle avec lui au bord des gorges du Diable, une chute d'eau gigantesque. Il m'explique qu'il a tres envie de sauter mais que s'il survit, tout ce panorama ne l'impressionnera plus. Un peu comme quand il a saute a l'elastique depuis un pont dans l'Utah. Une Allemande me confirme tout ca en anglais. Et puis, un cri. Ma tete se tourne et je vois les pieds de Phelps. Il a plonge ce con. Ca me fait peur. Je veux revenir sur le bord de la falaise mais le rocher sur lequel je m'etais appuye se decroche...Je me reveille dans le fauteuil 1ere classe du bus cama pour Buenos Aires. J'ouvre le rideau. Le soleil se leve sur la campagne argentine.



- "Non, je cherche juste mon bus qui part a 19h15" - "Mais Monsieur, il est 19h20". Putain de decalage horaire. Je cours. Il est toujours la. Pour une fois que les retards sud-americains jouent pour moi. Je lis d'une traite "Le premier sexe" d'Eric Zemmour, un bouquin emprunte a Gabrielle. Il postule que les hommes constituent aujourdhui le sexe faible par la faute des femmes et des homosexuels. Il y cite Laure Manaudou. Tiens, un indice.
Et puis passe le DVD de "Phenomenes", un film ou une toxine pousse les etres humains a se tuer avec a chaque fois, un cri avant une vague de suicides. Je m'endors apres le generique....


En quete d'un distributeur dans les rues de Puerto Iguazu, je fais connaissance avec des Francais et on parle de mon voyage. Notamment de mon sejour en Namibie - ou il n'y avait pas que des vieux, il y avait meme une tres jeune allemande -. Des bouchons a Bangkok aussi, pire qu'a Pekin ou j'etais pour un reportage sur les Jeux olympiques. Ils doivent acheter leur billet. Moi, ca va, j'ai encore du temps. Il n est que 18h10....


Je contemple les gorges du Diable, bien a l'abri derriere la rambarde. 1800 metres cubes d'eau par seconde. Un truc de dingue. Impossible de ne pas y penser. Un saut dans cette machine a laver geante. Carolina reconnait que la partie argentine claque plus que cote bresilien. Je me demande si finalement, ce type de site ne me fascine pas encore plus que les lacs sales comme celui d'Uyuni ou de l'Utah.




Carolina et moi marchons sur le paseo inferior. Au coeur des chutes, au coeur de la foret tropicale. On y croise plein d'animaux. Julien aurait adore. Pour s'occuper entre les photos, un
gros debat : l'alcool pire ou pas que le joint? J'argue que les victimes de viols ou d'accidents de voiture ont plus de raisons d'en vouloir a des mecs bourres qu'a des types enfumes. Je pense a ce pauvre Michael Phelps et a ses excuses publiques pour une photo de lui et une cigarette qui fait rigoler. On va se baigner sur l'Isla San Martin, au milieu des chutes. Cool.









Le taxi, qui nous conduit cote argentin, nous conseille d'eviter Ciudad del Este dans la partie paraguayenne de ce secteur aux trois frontieres. Si on n'a rien a y acheter, rien a y faire. Il nous parle plutot d'Itaipu. Il suffirait d'ouvrir les vannes de cet immense barrage pour tuer tous les habitants de Buenos Aires par inondation. Du coup, meme pas besoin de guerre avec nos voisins plaisantent les Bresiliens. La voiture passe au-dessus du Rio Iguazu. C'est ici qu'on change de pays. Sur le bord du pont, bleu et blanc remplacent soudain les couleurs auriverde.


Le car arrive a Foz de Iguacu avec deux heures de retard. Je me plains. Carolina me prie d'arreter de faire mon Francais. On depose nos affaires a l'auberge. Dans le parc national, une equipe de tournage. Une pub? Non, une novela. Et je les vois. Enfin. 250 chutes etendues sur deux kilometres. A cote, le Niagara, c'est le robinet de ma cuisine. On est un peu loin mais le cote bresilien permet d'apprecier le panorama dans son ensemble. Au bout du sentier, une boutique de souvenirs. Pour ca, on verra demain en Argentine. Mais quand meme, elle me plait bien cette carte postale avec la vue aerienne.






9 commentaires:

Julien a dit…

J'informe donc tout le monde que l'itinéraire de mon prochain voyage en Amerique du Sud sera : Sao Paulo-Iguasu-Buenos Aires-Perito Moreno-Ushuaia.

Belles tofs mec, c'est Carolina qui les a prises ? :-p

GAB a dit…

Waouh !!!!!

Anonyme a dit…

Salut Loïc c'est Yolande la collègue de ta Maman qui est à côté de moi en ce moment.
Nous sommes admiratives par rapport aux chutes mais aussi devant ton torse viril et bronzé !!!

Merci de nous avoir fait voyager pendant nos heures difficiles et laborieuses à l'UNIP.

Je ne vais pas souvent sur ton blog mais c'est super d'avoir des news avec autant de distance.

Bonne escapade. Yolande désolée mais ta mère n'a rien a dire!!!

Non je te la passe vite fait car nous on bosse
manque d'inspiration pour le moment mais ça va venir,
effectivement Niagara minable bien à l'image des Américains.
JTM mon fils

Loïc a dit…

Les Americains minables? Finalement si, les chiens peuvent faire des chats.

gerard a dit…

TROP BEAUUU !!!
C'est là que je veux aller, ne te penches pas trop quand même, pour faire des photos
Bisous à toi
Mamdejul21

Anonyme a dit…

En serio conociste a Phelps? no me quedo claro si fue un sueño o no :(

Hermosas fotos...sin mas comentarios...
Barb

anabanana a dit…

Magnifique!!!

Aurelien a dit…

Julien: Sao Paulo-Iguasu-Buenos Aires-Perito Moreno-Ushuaia.

OK je te suis, mais tu me laisses de me remplumer en rentrant... suis a sec la :-/

Loic: superbe continuation de TdM!! Magique!

Zombie a dit…

La première photo est top. Les autres ne sont pas mal non plus...